LE MESSAGER CHRÉTIEN

Janvier 2000

Conseil Méthodiste Européen

Sommaire

Éditorial

Méditation

Dialogue diaconal

 

Conseil Méthodiste

Européen

 

Information diaconale

 

Séminaire européen pour laïcs

 

Formation

 

Page des jeunes (1)

 

Page des Jeunes (2)

 

Au-delà de nos frontières

Rudolph

Immer

Nouvelles des Églises

Fleurance

Agen

Agenda

Le Conseil Méthodiste Européen s'est réuni du 5 au 8 septembre 1999 à DOBOGOKÖ près de BUDAPEST (Hongrie) dans un centre précédemment construit par le parti communiste pour la formation de ses cadres.

Les représentants de l'Église Méthodiste de 14 pays européens y ont discuté de sujets aussi divers que l'attitude des Églises avant, pendant et après la crise du Kosovo, les problèmes croissants de la vie rurale, la protection du dimanche etc. Ils ont également échangé des informations sur la vie et l'activité des Églises Méthodistes dans les différents pays d'Europe. Nous sommes heureux de pouvoir communiquer aux lecteurs du Messager Chrétien quelques points particulièrement intéressants évoqués lors des séances du C.M.E.

KOSOVO

Les responsables serbes de l'E.E.M. d'ex-Yougoslavie avaient surpris en prenant des positions franchement anti-OTAN. On peut expliquer cette attitude par le fait que ces responsables étaient alors directement sous les bombes (Novi-Sad) et que les méthodistes étaient depuis longtemps suspectés par les serbes orthodoxes d'être des chrétiens dépendant de l'étranger. Ils avaient ainsi à prouver qu'ils n'étaient pas à la solde des Américains, Anglais, Allemands et Français ... Ils ne semblaient malheureusement voir aucune relation entre les bombardements de l'OTAN et les massacres perpétrés par les troupes serbes au KOSOVO. En étaient-ils suffisamment informés ?

L'intervention de la K.E.K. (Conférence des Églises Européennes, dont fait aussi partie l'EEM), auprès de MILOSEVIC a été un élément déterminant en vue de son acceptation du retrait des troupes serbes.

Cendant et après le temps de la crise, les E.E.M. de notre Conférence Centrale et des U.S.A. ont essayé d'apporter une aide humanitaire efficace aux victimes, qu'elles soient d'origine albanaise ou serbe.

Les fonds collectés dans notre Conférence Centrale ont été et sont toujours déposés dans la République voisine de Macédoine. Ils y sont administrés par des personnes de confiance de l'EEM de ce pays et servent avant tout à financer l'achat de médicaments et les reconstructions les plus urgentes avant l'hiver.

Une des trois communautés méthodistes composées de Kosovars a pu retourner récemment dans son village. Les 19 familles qui la composent ont hélas retrouvé leurs maisons entièrement ruinées.

La C.M.E. a reconnu à la Conférence Centrale de l'Europe du Centre et du Sud un rôle particulièrement important par sa capacité de collecter et de comparer des renseignements directs et fiables de sources de première main, diverses et parfois opposées.

La mission présente de l'EEM au Kosovo et en Ex-Yougoslavie est d'être une communauté de réconciliation, particulièrement attentive aux droits des minorités.

CRISE DE LA VIE RURALE

Il a été constaté que le fossé et l'incompréhension entre producteurs (agriculteurs, éleveurs) et consommateurs s'accroît progressivement en Europe occidentale.

Cette situation rend la vie rurale de plus en plus difficile. Les Églises qui comprennent à la fois des paroisses rurales et des paroisses urbaines pourraient-elles contribuer à combler ce fossé ?

Diverses propositions concrètes ont été évoquées. Par exemple :

- approfondir et renouveler dans les paroisses urbaines le sens des « Fêtes de Reconnaissance » autrefois appelées « Fêtes des Moissons » ;

- favoriser les rencontres entre paroisses urbaines et paroisses rurales ;

- soutenir les actions tendant à assurer aux agriculteurs et éleveurs des prix justes leur permettant de vivre décemment.

HONGRIE

L'EEM de Hongrie se réjouit de ce que dix jeunes gens et jeunes filles viennent d'achever leur formation comme prédicateurs laïcs.

Elle a aussi pu inaugurer à Budapest un nouveau lieu de culte également équipé pour servir de centre communautaire et administratif.

ALLEMAGNE

Face à une diminution du nombre de membres l'évêque Walter KLAIBER et la Conférence Centrale d'Allemagne ont invité toutes les Églises locales à réfléchir sérieusement à des objectifs rassemblés dans un « Projet d'Église » (Leitbild) ainsi qu'à l'utilisation optimale des ressources humaines et financières dans une perspective missionnaire.

En 1999 une attention particulière a été apportée au travail parmi les enfants des quartiers où la pauvreté est très répandue. Une nouvelle Église a ainsi été ouverte au Nord de Berlin avec pour objectif principal le travail parmi les enfants et les jeunes extérieurs à l'Église.

L'EEM d'Allemagne s'engage résolument, avec d'autres Églises, dans l'action pour le respect du dimanche comme jour de repos pour tous.

IRLANDE

Depuis l'accord politique de Belfast, les progrès sont lents et parfois freinés par des actes sporadiques d'extrémistes individuels. Malgré cela, nos frères et soeurs irlandais constatent une évolution vers la normalité plus forte que jamais. La situation actuelle représente non seulement pour les politiciens mais aussi pour les responsables et membres des Églises Méthodistes un défi important à relever, afin d'assurer la venue d'une paix équitable et durable.

L'ordination de 14 nouveaux pasteurs au Synode de cette année a été un grand sujet de joie et de reconnaissance pour l'Église Méthodiste en Irlande.

 

RUSSIE

L'évêque Rüdiger MINOR a présenté les développements encourageants de l'EEM en Russie.

Ainsi 50 communautés méthodistes seront officiellement enregistrées d'ici la fin de l'année 1999.

20 candidats à l'ordination ont pu être accueillis à la Conférence Annuelle de 1999. Par ailleurs 40 pasteurs et laïques qui sont dans l'impossibilité de suivre des études au Séminaire Théologique de MOSCOU, accomplissent actuellement ces études par correspondance en 4 années, avec une session bloquée de 2 semaines par an au séminaire.

Deux nouvelles communautés ont pu être fondées à KALINGRAD. D'autre part deux Églises fondées par des missions méthodistes coréennes se sont intégrées dans la Conférence Annuelle de l'EEM.

En ce moment l'EEM en Russie accorde une attention particulière aux enfants et aux jeunes des communes rurales. Après la disparition de l'organisation communiste des « Pionniers », personne ne s'occupe plus des loisirs des jeunes et des enfants. Les communautés méthodistes s'efforcent de combler ce vide en proposant des week-ends et camps bibliques, des cours d'initiation à l'informatique et des leçons de musique.

L'action auprès des détenus se poursuit activement à EKATERINBURG (Oural). L'une des responsables de ce travail de visite et de réinsertion, présente à Dobogokö, a répondu ainsi à la question : « Combien de personnes sont atteintes par l'EEM d'EKATARINBURG ?» :

Réponse :« 5 100 personnes, ... c'est à dire :

60 adultes ;

40 enfants ;

et 5 000 détenus ».

Notre soeur voulait ainsi faire comprendre que tous les membres de cette petite communauté méthodiste située dans une zone où existent de grands centres pénitentiaires, se sentent concernés par la misère matérielle, morale et spirituelle de ces détenus et qu'ils accordent à ce travail une place prioritaire dans leur «projet d'Église».

 

CONCLUSION

L'environnement de chacune de nos Églises locales en Europe, en France, en Suisse est différent et particulier.

En avons-nous bien discerné les spécificités ? Avons-nous vraiment déterminé les priorités de notre engagement missionnaire en fonction de ces spécificités, des besoins et attentes de notre environnement ?

Que le Seigneur nous accorde à tous la grâce de faire, dans nos divers lieux de vie et en temps opportun «toutes choses, sans murmures, ni hésitations », confiants en celui « qui produit en nous le vouloir et le faire » (Phil. 2, 13-14).

Daniel Husser

Retour à la page d'accueil du Messager Chrétien Online

Retour à la page d'accueil d'EEMNI

Eglise Evangélique Méthodiste Nouvelles Internationales